L'Orgambide_260715

D arneguy au col d orgambide 5

Programme de la journée

Cette sortie exceptionnelle nous mènera sur les routes du Pays Basque entre France et Espagne. Nous partirons de Gaston Larrieu, en voiture, à 7H00 précises, pour éviter, en partie, la chaleur estivale et partir du Jaï Alaï de St Jean Pied de Port, à la fraîche. Nous irons, après avoir été rejoints par Dédé vers le Col d'Ibaneta. 17 km d'ascension pour cette première difficuté qu'il faudra aborder avec modestie...car on ne sait jamais ce qui peut nous arriver! Au sommet, après une courte pause, nous basculerons vers l'abbaye de Roncevaux puis le village de Burguette. Garalda, Arribe, Orbaizeta seront le préambule à la montée vers le Col d'Orgambide. Derrière, nous basculerons, côté Français vers les sources de la Nive avant de retrouver les routes connues vers St Jean Pied de Port.

Ce sont vraimant de très beau panorama que vous découvrirez. Les routes sont à faibles circulation et les moments de récupération pourront être nombreux. Nous espérons que vous viendrez nombreux pour cette sortie où Dédé sera notre guide expert! Vous devez prévoir quelques euros pour la pause ravito côté Espagnol 

Parcours vélo

Le racontons

A 7H00, précises, Maurice et moi partons rejoindre l'homme du Pays...Basque, au Jaï Alaï de St Jean Pied de Port. Nous y trouvons déjà prêts, ou presque, Daniel, Bernard, Alain et Patrick. C'est donc à 7 que nous nous élançons, en direction du premier troquet, pour le premier café! Il nous sera offert par Patrick, qui commence sérieusement à s'attacher à notre section!

Après ce petit moment de réconfort, nous remontons, encore facilement, sur nos vélos pour se rapprocher de la première difficulté du jour: le Col d'Ibaneta. 17 km d'une montée pas franchement difficile mais qui à un certain rythme peut marquer les organismes. Les plus costauds se testeront jusqu'au sommet tandis que les plus prudents, monteront à leur rythme.

Quoiqu'il en soit, les écarts ne seront pas suffisants entre nous, pour nous refroidir complètement avant la bascule vers le versant Hispanique. La photo historique autour du panneau signifiant "Ibaneta 1057 m", nous rappelle bien des souvenirs...Le pain d'épice avalé, la descente s'effectue tambour battant. Nous traverserons Burguette puis bifurquerons vers la gauche pour prendre la route nous menant à une ancienne fabrique d'armes, pied du second col de la journée.

Là les choses se corsent. Les vallons avalés et dévalés, si j'ose dire, martyrisent nos cuissent jusqu'à ce que la pente des premiers mètres du Col d'Orgambide se dressent sous nos roues! Les dérailleurs craquent, car ici c'est tout à gauche. Les poucentages passent les 10 % allègrement: ça pique! Heureusement, les difficultés mêmes présentes, ne sont pas insurmontables pour chacun d'entre nous. La récompense, au sommet, d'un panorama exceptionnel mérite les efforts consentis. Nous contemplons les alentours pour constater que nous dominons vraiment. Les paysages somptueux ne nous font pas oublier que nous ne devons pas tarder à nous ravitailler car l'hypoglycèmie peut nous surprendre!

Orgambide ne se descend pas à tombeau ouvert car laz route de montagne est étroite, escarpée et jonchée de nids...de poules! Nous arriverons tous à bon port jusqu'à l'auberge accueillante où l'ardoise des menus affichés nous fait saliver! 7 assiettes du berger, une bière ou un coca, un petit dessert pour les plus gourmands suffisent à nous requinquer. Nous décidons un petit tour à Ispoure, question de se remémorer, ne serait ce qu'un instant que le vélo c'est aussi profiter des derniers instants entre amis autour d'une autre table...celle d'orientation!

Nous finirons au café, celui-là même qui nous avait accueilli quelques heures plus tôt la tête pleines de bons souvenirs. Une magnifique journée, accessible à tous ceux qui le veulent...Merci à tous les participants et à Dédé notre guide!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

L'espace dédié au cyclisme