Randonnée Les Cols Basques, organisée par le Biarritz Olympique

Le 12 Juin, 7 Cyclos sont partis à la conquête des Cols Basques, en parcourant les différents parcours proposés, pour satisfaire tout les niveaux et faire plaisir au plus grand nombre. Ce fut magnifique...à tous points de vue. Une organisation sans faille et remarquable pour satisfaire les appétits voraces des cyclos pendant l'effort, un accueil toujours aussi avenant des bénévoles pour répondre à nos exigences. Bref, nous fûmes tant gatés que nous regretterons sans fin aussi peu de participants de notre section...Tant pis, les absents auront eu tort, une fois de plus.

C'était la 13ème édition pour cette célèbre randonnée et nous ne serons pas déçus par les programmes proposés. Il suffit de découvrir les tracés ci-dessous pour s'eb rendre compte.

Les Cols Basques_110611

Le Road Book des Circuits des Colds Basques

Les itinéraires et profils: Circuit de 166 km "Les Cols Basques


Circuit de 143 km "Circuit du Pays Basques"

 

Circuit de 80 km "Découverte des Villages Basques"

Le racontons de "la Randonnées des Cols Basques"

A 6H30, à l'appel du "Renard Argenté", nous partons en convoi vers le gymnase Fal, quartier la Négresse à Biarritz. Après quelques préparatifs, le café du matin fut avalé sans vergogne. Les itinéraires dans la poche, chacun a déjà fait son choix pour passer, à sa convenance, un bon moment sur le vélo: 5 cyclos ont effetués les 166 km du parcours le plus exigent: Serge, Renard Argenté, Michel, Bertrand et Guysanssamachine...L'autre, Guyavecsamachine avait décidé d'avance de bifurquer à Hélette pour le parcours de 143 km, quand même. Enfin, Daniel, se lanca car parti plus tard sur le parcours de 80 bornes qu'il fallait tout de même digérer...

Nous voilà partis que déjà Arcangues et les derniers restes des fêtards de la veille, nous saluent. Nous avalons le bois de St Pée pour bifurquer vers la cabane des chasseurs puis Ustaritz et Cambo. Quelques "bosselettes" plus loin, les groupes s'enchaînent et se déchirent à Urcuray, Hasparen puis Bonloc..."C'est là que le chantier commence" me glisse alors Guysanssamachine...Mais je vous rassure, je savais déjà que le 12 Juin était aussi celui de notre fête!!!. Entraîné par son coup de pédale léger, Guyetsamachine trace derrière celui sanssamachine: c'est le seul moment de la journée où j'ai fait le malin!! Ensuite, il fallut gérer. Le ravitaillement fut le bienvenu après une cinquantaine de km qui avait déjà aiguisé nos appétits, au sens propre comme au figuré. Bientôt Gamia et Ipharlatze ou pour ma part, le petit Col des Palombières. Je quitte mes compagnons de route, tous trop costauds pour moi. Michel, notre libellule des montagnes, s'en donna à coeur joie avec Guysanssamachine (puisque l'autre n'était déjà plus là!!). Le Renard Argenté ne fut pas en reste et nous joua quelques coups de "poker menteur" dont lui seul, a le secret. Bertrand et Serge ne se laisseront pas déborder et montrèrent à leur tour, que Gamia n'était pas un Col suffisamment difficile, pour rester infranchissable. Pendant ce temps, Guyetsamachine converse avec les cyclos de bonne humeur au second ravitaillement, car tout le monde sait, qu'il est une fusée sur sa machine!!!. Après les pruneaux, le remplissage du bidon, il repart, en regardant la ventrèche fumer, celle-là même que Renard Argenté s'enfila, un peu plus tard. Après les bosselettes qui continuent, c'est le temps des cerises à Itxassou. Je profite un max de l'air ambiant en me disant que les autres font pareil que moi. Soudain, surgit le Col de Pinodietta, celui que grimpe sur un jambe Romain SICARD, pour s'amuser (au passage, un petit coucou). Il faut dire que j'ai bien essayer mais  c'est simplement parce que j'avais "décalé" lors de mon effort. C'est comme ça, on est pas des pros!!! Il ne me tarde que de basculer bien vite, tant les voitures qui nous doublent, m'insupportent. Mais que voulez-vous, l'appel des "bentas" est plus fort. Enfin, je relache la pression sur mes cuisses qui ont doublées (au moins!!) de volume pendant la petite montée pour apprécier à sa juste mesure la descente vers le quartier de "Cherchebruit". Un régal: je peux dire que là, je me suis senti voler...Pas pour longtemps maleureusement, car vous savez que dans le Pays Basques, les bosselettes ne vous oublient pas: la côte de St Pée m'aspire si mal, que je l'ai bien senti, jusque dans les derniers mètres. Enfin, j'ai à peine pensé que j'étais bientôt arrivé, me souvenant qu'une année bien lointaine, les 20 dernières bornes en parurent 60.

Déjà à Biarritz comme transporté par la "fée vélo", j'arrive à ma voiture brûlante sous le soleil tropical. Là, une dame, bien attentionnée, mais d'un certain âge, me demande si je vais bien!!! Je sais pas pourquoi: sûrement que j'avais un début d'hypoglycémie. Mais non, juste envie de m'assoupir sur mon guidon, pour une fois, à hauteur. "Non, Madame, ça va parfaitement bien, j'ai à peine mal aux cuisses!!" Elle s'en alla quand elle vit mon sourire décomposé. Je range, et j'attrape mon sac dare dare pour la douche, celle qui vous rajeunit de 10 ans. Je peux vous dire qu'elle fut plus que salvatrice. Me voilà tout fringuant revenu, que les "maillots jaunes" du groupe des costauds se préparent eux aussi à partager le pot de l'amitié. Nous repartons en discutant vers ce gymnase si accueillant, où les bénévoles toujours présents nous attendent pour encore nous servir et toujours avec le sourire. Les groupes arrivent par grappes, tous contents de leurs performances. Nous nous séparerons un peu plus tard en nous souhaitant d'autres ausi bons moments...Qu'on se le dise

Merci au B.O pour cette randonnée fantastique qui regroupa 728 cyclos de tous âges



Circuits des Cols Basques par cyclo-bo64

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

L'espace dédié au cyclisme