Le Mont Ventoux en 2012

ventoux26.jpg

Le Ventoux (1912m), est classé au Patrimoine de l'UNESCO. L'accès au sommet est également règlementé et possible dès le mois d'avril. Les contreforts sont aussi appréciables dès le mois de mars et jusqu'en octobre!

Le record des ascensions existe sous deux versions:

  1. celui par le versant sud, avec 11 montées appartient à Jean-Pascal Roux de Bédoin, depuis le 17 mai 2005. Le précédent avec 9 ascensions, appartenait à Jean-Michel Robert d'Avignon
  2. le second, sur le versant Nord, est la propriété de Stéphane Rubio, un Picard, depuis le 24 septembre 2005 avec lui aussi 11 ascensions

Vous pourrez bientôt vous rendre compte de la mesure de cet exploit réalisé par ces sportifs d'exception. Mais il ne s'agit pas pour nous de vouloir leur ressembler. Nous n'en avons pas les capacités physiques. Cependant, nous ne doutons pas que vous gouterez votre immense plaisir une fois gravi ce sommet mythique, ne serait-ce qu'une seule fois...

Cliquez sur les liens ci-dessous, pour tout savoir sur ce rendez-vous 2012

Depuis plusieurs saisons, nous avons comme idée de vous emmener au Mont Ventoux. Cette mythique ascension vous est proposée sur le week-end prolongé du 1er Mai 2012 (Départ le Samedi 28 avril pour un retour le Mardi 1er Mai 2012)

Nous avons opté pour un séjour en demi-pension, pour permettre de belles randonnées à vélo et également pour les accompagnateurs. Notre lieu d’hébergement sera la résidence hôtelière les Florans, située à Bédouin au pied du Mont Ventoux.

ventoux-de-bedoin.jpg

Le prix de l’hébergement et de la demi-pension (petits déjeuners et repas du soir inclus) sera de 48 €/personnes et par nuit, en chambre double (lit séparés), soit un total de 144€/personne pour les 3 nuits.

Les repas du midi seront en suppléments.

Le programme prévisionnel

Nous vous proposons un séjour de 4 jours sur le site du Mont Ventoux. Compte tenu de la date encore éloignée, le programme sera affiné dans les mois qui viennent.

  • Départ de St Martin de Seignanx, le Samedi 28 Avril 2012
  • Arrivée à Bédouin, à la résidence hôtelières les Florans, vers 16H00. Répartition du groupe dans les chambres et remise des clés. Appéritif de bienvenue et repas du soir
  • Dimanche: ascension du Mont Ventoux avec la participation des cyclos de Carpentras
  • Lundi : découvertes des gorges de la Nesque
  • Mardi: retour sur St Martin de Seignanx avec visite de la cité de Carcassonne pour ceux qui veulent

Vidéo du site


LES FLORANS 2 par hmimages

Itinéraire suggéré, pour vous rendre sur place 


Afficher Itinéraire Résidence les Florans, à Bédouin sur une carte plus grande

Les Baroudeurs du Ventoux

Au départ de l'aventure 7H30 à Gaston Larrieu, Dédé, Yvette, Régis en célibataire suivis de Christophe, André et Thomas partent gaillards, direction Aire des Pyrénées. 

9H15 tapantes, tout le monde se regroupe à l'heure prévue: les cyclos sonts ponctuels et disciplinés. Après le bon petit café et quelques consignes de Dédé, nous reprenons la route et malgré le vent violent, nous arrivons pour le pique-nique commun à Béziers. Pendant que le petit Martin a choisi son souffre douleur Raymond, nous dégustons avec délectation les excellentes crêpes d'Annick. L'ambiance est détendue et bonne enfant. Le groupe, passées quelques péripéties, arrivent à Bédouin pour 17H00, la température monte: il fait 28 °C. Régis et Dédé prennent d'assaut la réception et octroient les chambres aux participants. Le local à vélo est plein comme un oeuf des rutilantes machines de chacun.

Le pot d'accueil se fait à 19H00. L'ambiance monte et le groupe se fait remarquer pour sa bonne humeur. Après avoir enchaînés les verres d'apéro, nous nous dirigeons à la salle à manger. Avant d'entammer le repas, notre guide Marc vient nous apporter les nouvelles météorologiques et le programme du séjour. L'annonce est faite de reporter au lundi l'ascension du Mont Ventoux car une "vigilence orange" est en cours pour le Dimanche. Pour digérer, une soirée disco vient clore les débats. Annick, Dominique, Yvette et Michel montrent leurs talents sur le "Dance Floor". Les rocks endiablés s'enchaînent. Soudain ressurgit affolé, Jean-Jacques, dont la chambre 211 est occupée. Il s'adresse à Dédé, transpirant en insistant que son lit est garni. Surpris dédé fait répéter pour analyser sereinement la situation. Sans défaillir, il lui annonce qu'il s'est trompé d'itinéraire et lui montre le bon chemin. En terre inconnue, Jean-Jacques repart rassuré vers son eldorado et trouvera, tout seul sa chambre attribuée initialement. La nuit est passée et malgré la tempête qui a sévie, le ciel est dégagé au petit matin. Nous partons pour 9H00 en direction des Gorges de la Nesque: 13 cyclos sont regroupés sur la ligne de départ. Une montée de 18 km nous attend. Le soleil et un léger vent rendent la montée encore plus belle. Un panorama exceptionnel ne nous fait pas oublier de rester vigilent car des pierres sont tombées sur la route. Michel, Guillaume, Didier, notre guide ont les guibaules légères et partent en éclaireurs. Ils volent déjà vers les sommets tandis que Christophe, Dédé et Régis mènent le reste du groupe à allure respectable...Soudain, à 1,5km du point culminant Michel, surexcité voit s'enfuir le "train jaune": il est crevé!!! je parle de son pneu, biensûr. Son expérience de mécano est mise à mal: nouvel arrêt suit au pincement de sa nouvelle chambre à air, quelques dizaines de mètres plus loin. On dirait Schleck dans le Tourmalet accroché au basque de Contador...Finalement les équipiés attendent au point culminant de l'ascension, tandis que Raymond et Jacques finissent leur "mano à mano" en sifflotant...il faut bien que jeunesse se passe. Le ravitaillement est pantagruéllique: les épouses ont souhaité conserver leur mari dans le meilleur état possible, pour la suite. Superbe et bienvenu, il sera décimé en moins que rien. Un grand merci à Virginie, Monique, Evelyne et José. Le groupe repart raguaillardit pour le repas sportif sous le châpiteau chauffé à Aurel: 53 km auront été parcouru. Dans une bonne ambiance le repas est englouti et les cyclos gravissent les deux cols restants pour rejoindre le site de départ après avoir avalé 113 km. Nous fêtons l'anniversaire de Michel, réunis autour du verre de l'amitié dans une ambiance tojours aussi bonne et pleine de plaisanteries acidulées. La soirée se déroulera en subissant les piqûres du petit Martin, le médecin attitré du Club. Ne doutons pas que, Michel et Marie-Claire, leurs parents auront un traitement spécial. 

Le groupe s'organise pour le grand jour. Les épouses partent pour le marché de Bédoin tandis que les cyclos seront accompagés de Yvette, Virginie, Nono et les enfants dans les deux voitures suiveuses. Après un échauffement de 10 km, nous attaquons la montée par Bédoin, par un temps cléments. Après les rampes sévères de St Estève nous recevons les premières gouttes de pluie. Les cyclos s'egrennent au fil de l'augmentation des pourcentages. Les plus enhardis, après 17 km de montées se fient des consignes divulguées pour céder à l'appel du "Géant de Provence". Ils ne se doutent pas de sa colère au Col des Tempètes, une fois la stèle Simpson passée. Ils allaient être servi. C'est à l'horizontale que Didier retrouve Michel plaqué par les rafales de vent. Une fois à l'abrit dans le refuge, ils seront rejoints par Jean-Jacques, Dédé et Marc, précédé de Christophe. Heureusement, les voitures suiveuses font les navettes pour rapatrier les cyclos infortunés au Chalet Reynard. Il fait 5°C et le chocolat chaud est de saison!!! Les souvenirs sont gravés dans les mémoires, pour longtemps après cette aventure qui finit bien. Après un bon repas Marc fera le circuit touristique du nougat, les beaumes de Venise et les fraises du terroir. Le soir, après l'apéro traditionnel offert par le Club et le Champagne de Nono et Marilou passés dans le camp, des grands parents, Marc offre aux cyclos et à la cyclote une magnifique bouteille de vin bouché personnalisée au couleur de notre belle excursion. Un grand merci à lui pour cette délicate attention mais aussi à tout ceux qui se sont impliqués pour que ce séjour soit réussi. Avant de repartir, le retour se fera par l'ascension du Mont Vnetourx...en voiture, sous un soleil radieux.

Le diaporama du séjour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

L'espace dédié au cyclisme